Astuces enfants mangent légumes

Astuces pour que les enfants mangent des légumes

Selon les experts, les enfants doivent manger des légumes. Et les enfants, réclament que ce soient les experts qui les mangent ! Pendant ce temps, nous voilà, les mamans, prises au milieu de ce feu croisé, à sortir des astuces pour faire que les enfant mangent des légumes. J’ai tout essayé, y compris les tactiques de marketing : une fois, je me suis déguisée en VIP ! (Very Important Poireau). Vous pensez peut-être que c’est fou… et vous n’avez pas tort… mais, voyons voir, je me suis dit : une mascotte marche toujours. Eh bien, clairement, dans ce cas, ça n’a pas marché : alors que Marie et Emma me regardaient d’un air moqueur, David s’est effondré en larmes, le cœur brisé. Je crois qu’il pensait que le poireau géant avait mangé sa mère.

Pourtant, je suis convaincu que le marketing est la clé – une technique qui permet de vendre des crottes en plastique qui sentent comme de vraies crottes ! Je me suis alors posé la question : quand est-ce qu’un YouTuber fera l’éloge des légumes et incitera les enfants à les réclamer pour Noël ? Imaginez une de ces nanas qu’ils aiment autant, qui leur prescrit de la nourriture et leur apprend à tout manger. “Salut, les amis, aujourd’hui je vais manger du chou-fleur.” Ou encore : “Bienvenue sur ma chaîne. Je vais vous apprendre à faire votre propre choux maison.” Leur apprendre à cuisiner des légumes serait vraiment utile, et pas cette cochonnerie de slime! A quoi sert le slime ? Bref. Pendant que ces influencers trouvent une manière, je vais vous raconter quelques astuces  pour que les enfants mangent des légumes. 

Astuces pour que les enfants mangent des légumes (sans le savoir).

  • La cuisine déconstruite d’auteur. Allez, la bonne vieille purée de pommes de terre. Tu fais cuire les légumes, tu les mets dans le mixeur et l’auteur (papa ou maman), appuie sur le bouton. Voilà ! Avec l’habileté d’un magicien, nous allons faire disparaître les formes et les textures, deux des caractéristiques qui génèrent le rejet. De plus, avaler coûte moins cher que mâcher. En plus, la purée nous permet de couvrir le goût amer de nombreux légumes avec d’autres plus doux, comme les pommes de terre, les carottes ou les petits pois. La purée est, de toutes les astuces pour que les enfants mangent des légumes, la plus simple et la plus saine…
  • Alchimie gastronomique. Transformer le plomb en or est possible. Mais au prix de préparations et d’élaborations plus complexes. Les légumes en tempura sont généralement appréciés. Personne ne peut résister à la friture ! Il est vrai que leur faire manger des légumes frits, c’est comme déshabiller Pierre pour habiller Paul, mais c’est une manière de les faire s’approcher aux légumes et qu’ils commencent à les accepter dans d’autres formats. Une condition est requise: il faut les préparer à la maison, oubliez les surgelés. La béchamel, la sauce tomate ou la mayonnaise (faite maison, s’il vous plaît, ce n’est pas si difficile !) peuvent transformer un triste morceau de chou-fleur ou quelques haricots verts apathiques en une véritable fête – valable aussi pour les adultes !
  • Débarrassez-vous du corps. Il s’agit de trouver un moyen de cacher les légumes. Faites attention, car ce n’est pas facile ! Il y a trois méthodes de base pour se débarrasser d’un corps : la première consiste à l’enterrer, basique. J’ai rien dit, les légumes sortiront rapidement. La deuxième est de le démembrer : hacher les légumes si finement qu’ils soient pratiquement invisibles à l’intérieur des omelettes, du riz ou des pâtes. La troisième, les dissoudre. Non, ne mettez pas les légumes dans de l’acide corrosif. Les faire désintégrer est aussi simple que de d’utiliser à nouveau le mixeur. Purée, sauce à ragoût avec des légumes, smoothies, béchamel “enrichie”… C’est l’astuce la plus risquée pour faire manger des légumes aux enfants. S’ils nous découvrent, nous serons des suspects pour le reste de nos jours !
  • Stratégie de marketing. Première étape, nommez les choses. Quand Emma était petite, j’ai commencé à changer le nom des légumes : les haricots verts rappellent la couleur verte, point barre. Pourtant, si on les appelle “petites bandes”, elle peut jouer avec elles à les faire entourer sur son doigt. “Morceaux dans la soupe” n’est pas du tout attrayant, pourquoi pas “petits bateaux” ? Le gâteau aux carottes habille ce légume d’un rayon de gloire. Et des mots tels que “frit” ou “pané” placent les légumes dans les sièges VIP.

L’autre jour, David mangeait des courgettes dans une purée pendant qu’Emma et Maria les mangeaient frits. Tout se passait étrangement bien… J’avais réussi à faire plaisir aux enfants et aux experts ! Je me sentais comme le F****** Maître de l’Univers ! Jusqu’à ce que ma mère arrive. Je savais que, soudainement, elle serait plus difficile à satisfaire. ”Qu’est-ce que tu manges?”, me demanda-t-elle. Je savais que ce n’était pas une question anodine. Mes sens les plus primitifs ont été mis en alerte. “Oh, chéri, vraiment ?” me reprocha-t-elle, “comment est-ce que tu laisses David manger avec ses mains ? C’est à toi de le faire! Et les filles ? C’est de la pure graisse ! Dis-moi, au moins, que c’est de l’huile d’olive !” “Oui, maman”, lui répondis-je, “ce sont des astuces pour que les enfants mangent des légumes“. C’est alors que la boîte de Pandore s’est ouverte. “Des astuces pour que les enfants mangent des légumes ? De mon temps, si on n’en mangeait pas à midi, on en mangeait au dîner ou au petit déjeuner ! Quelle idée ! Et après ? Mettre une vidéo de ces YouTubers pour qu’ils regardent les autres manger des légumes à leur place ?”

Je suis une mère, mais cela ne veut pas dire que j’achète tout. Certainement pas les reproches. À la ligne.

[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *