Aller à la plage avec des enfants

Aller à la plage avec des enfants, tout un casse-tête !

Aller à la plage avec des enfants vous fait réaliser beaucoup de choses. Je ne sais pas pourquoi, mais l’idée d’aller à la plage rend les gens si enthousiastes. Moi, la première. Et je ne parle même pas d’une plage déserte des Caraïbes, avec du sable blanc et des eaux turquoises, où les palmiers se penchent sur la mer défiant la gravité, non. Je parle de ces plages surpeuplées, avec du sable gris et des eaux troubles, où la seule chose qui se penche sur la mer et défie la loi de la gravité est votre chair après trois grossesses. Chaque année, j’ai hâte d’y aller, et chaque année, j’ai hâte de RENTRER.

Bien sûr, le souvenir que vous avez de la plage quand vous étiez une gamine n’est pas le même : nager, rires, châteaux de sable, tapis de plage, courir toute nue en bord de mer jusqu’au coucher du soleil… Ou de votre adolescence: s’échapper avec des amis, se pavaner devant les garçons, mater des garçons, des heures et des heures au bar de la plage… Ou quand vous étiez avec votre petit ami : des baisers sur le sable, des baisers dans l’eau, des baisers au bar de la plage, courir nue en bord de mer jusqu’à l’aube…

Aller à la plage avec les enfants. Basé sur des faits réels.

Non, une fois que vous allez à la plage avec la “mentalité mère” tout ce que vous avez idéalisé sur la plage disparaît. Une des choses qui me déstabilise le plus, c’est quand ils se jettent à l’eau avec leur père et qu’ils disparaissent de mon champ de vision.

“Ils sont pas là !”

“Ah non, c’était juste une vague.”

“Ils sont pas là !”

“Ah non, c’était juste une vague”

“Ils sont pas là !!!”

“Non, Oliva, relax, ils sont juste cachés par les vagues.”

“Ils sont pas là !!!”

“Ah non, c’est juste que cette vague était plus grande…”

S’ils sont en bord de mer, ne croyez pas que c’est plus tranquille… Sans bouger, ils n’arrêtent pas. Vous pouvez même sentir la tension cinq mètres autour de votre serviette… Et après c’est juste moi qui semble stressée ! Parce que mon mari est Mr. Décontracté.

-Laissez la balle, vous allez frapper quelqu’un !

-Ne courez pas, vous allez jeter du sable sur les gens !

-Emma ! -Ne cours pas, tu vas enlever la crème solaire !

-Le seau, le seau !

-Mais laissent les tranquilles, – dit votre mari, en ouvrant une bière.

Si après tout cela, vous pensez avoir atteint le sommet de votre stress, vous vous trompez royalement! Vous savez ces moments ou le maître-nageur donnent les coups de sifflet ?!

“Ce sont les miens !”

“Ah, non, ce sont ceux de celle-là.”

“Ce sont les miens !!”

“Ah, non, ce sont ceux de celui-là.”

“Ce sont les miens!!!”

“Ah, non, c’est juste une femme qui se noie…” 

😱😱😱

-Marie, laisse tranquille cette femme ! Elle se noie !

Dans ce roman intitulé “Aller à la plage avec des enfants”, le chapitre sur la crème solaire mérite une mention spéciale : “Appliquer fréquemment après chaque bain ou transpiration…”J’ai trois enfants, donc on pourrait dire que je passe 80% de mon temps à mettre de la crème. Ou du moins à essayer ! 

-Marie, viens ici que je te mette de la crème solaire, t’es en train d’attrapaer un coup de soleil.

-Je ne veux pas, je ne veux pas !

Mais de toute façon, si vous lisez ça et que vous avez des enfants… Vous savez parfaitement ce que signifie d’aller à la plage avec des enfants! C’est la même histoire lorsqu’on voyage en sac à dos avec des enfants ! Oups, je dois vous quitter. Je dois faire la réservation. Oh, j’ai trop hâte d’aller à la plage maintenant ! Une chose est claire, cette année, nous ne quitterons pas la piscine de l’hôtel. À la ligne.

[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *